top of page
Rechercher

Mon Tambour & Moi


A contre jour avec une lumière venant de la droite, un tambour est posé sur le sol, sur lui la mailloche. La peau du tambour est dessinée.
Retraite Mon Tambour & Moi - Crédit Or-photograpghie


Le tambour fait partie de ma vie

Le tambour fait partie de ma vie. Il est présent et le lien que nous partageons est naturel, simple sans enjeu, sans questionnement de ma part.

L'idée de la retraite Mon Tambour & Moi est née d'une demande. Une personne de mon entourage m'a demandé si j'avais l'intention de proposer un stage sur le lien et l'utilisation du tambour. Je lui ai répondu que j'allais y réfléchir... bon, ceux qui me connaissent le savent très bien, du moment où je pose que je vais y réfléchir, c'est que c'est tout réfléchi.

J'ai donc décidé de créer une retraite de 3 jours consacrée au lien à son tambour.

Certains viendraient pour créer ce lien, d'autres pour le découvrir, d'autres encore pour le vivre pleinement, d'autres viendraient sans trop savoir pourquoi.

Le lieu était choisi. Le groupe se formait tranquillement. La trame de la Retraite était posée.


La Retraite Mon Tambour & Moi


Quelques jours avant la retraite, j'avais senti que tout n'était plus aligné avec le lieu qui nous accueillait, néanmoins je suis restée sur ce choix. Je n'ai pas spécialement de difficulté à changer mes plans, je l'avais déjà fait l'année dernière pour une retraite à la même époque.

Il semble que la perception que nous avons eue de façon unanime nous a invités à créer notre propre espace de sérénité dans la salle indépendante et en chacun de nous.

C'était déjà une expérience dans l'expérience : comment rester connecté à soi dans un environnement extérieur qui ne nous paraît pas adapté.


Dans le même temps, je me réjouissais de la présence d'Oliana, Or-photographie. Elle allait immortaliser certains instants de ce week-end, moments précieux vus par le regard discret et intense d'une personne extérieure et pourtant tellement présente, une personne dont la sensibilité se pose comme un révélateur du subtil et de l'intime.

La présence d'un(e) photographe est également une expérience dans l'expérience : comment rester connecté à soi et à ce qui est vécu sans se soucier du regard de l'autre, sans être dans le souci de son apparence et du rendu.



Une photographe assise sur un tapis de sol bleu prend une photo. Elle porte un chignon sur la tête, pull rayé, pantalon marron et baskets bleu marine assorties au pull. Elle est elle-même prise en photo.
Or-photographie

Le jour J, chacun est arrivé avec son propre tambour et son intention. Ce que j'aime c'est que les participants en venant à mes retraites et mes ateliers disent avant tout « oui » à l'inconnu, ils entrent ainsi directement dans le vif du sujet et l'expérience. En effet, souvent sans même le savoir, ils suivent déjà leur intuition, ils osent aller vers l'inconnu, ils se font confiance et ont confiance en leurs ressources. Ils posent eux-mêmes le cadre de sécurité indispensable à leur propre rencontre. C'est magique ! Ok, je vous vois, vous qui me connaissez et non, je ne minimise pas mon rôle. Je sais ce que mon cadre permet.


Le lien au tambour


Quel est ce lien créé ou à créer ? Comme dans chacun de mes articles de blog, ici, je vais vous partager ma propre vision sur le sujet. Il m'appartient et s'est construit au fil du temps. Certains poseraient les mêmes choses peut-être, d'autres des choses totalement différentes .


Floutées en  fond deux silhouettes de face discutant. Au premier plan, la peau d'une tambour chamanique marron et au dessus le bois de la mailloche sur lequel est dessiné un petit coeur également marron, même couleur que la peau.
Le lien

Ce lien c'est se permettre de jouer, danser, chanter, c'est laisser aller à ce qui est dans l'expression de toutes les émotions qui nous traversent. C'est aussi s'autoriser à ne pas maîtriser, ne pas comprendre... à vivre les choses autrement.

Créer ce lien c'est s'animer, c'est reconnaître qu'on est vivant ou pas et se réanimer, c'est laisser battre son cœur et l'entendre.

Vivre ce lien, c'est accepter d'être entendu, de prendre sa place, c'est accepter aussi d'être en harmonie ou en dissonance avec les autres, d'être à contre-temps...

C'est comprendre qu'on peut être à son propre rythme et le garder même dans la rencontre à l'autre....

Et c'est tellement d'autres choses, il faut l'expérimenter pour mesurer le champ des infinies possibilités que ce lien permet.


Personnellement, le lien à mon tambour est tout cela mais il est avant tout le reflet de ma relation à moi-même. Quand je parle de reflet, cela m'amène à penser au miroir et comment le tambour me renvoie avec exactitude ce qui est là pour moi et pas uniquement ce que je veux me raconter de moi.

Il témoigne aussi de mon lien aux autres et aux choses. Mon lien à lui m'invite à regarder la teinte dans laquelle je vis notre relation, cette teinte qui est celle que je donne à tout autre relation. Je remarque que je ne possède pas mon tambour, je ne m'oblige à rien avec lui, il reste accessible à tous dans ce qu'il permet... Il vient me signifier quelle est ma vérité sur la notion d'objet de pouvoir : pouvoir c'est permettre.


Zoom sur le buste d'une femme portant son tambour contre son coeur. Sur la peau du tambour un symbole dessiné similaire au tatouage présent sur la main qui le tient.
Mon tambour

Mon tambour, que représente-t-il pour moi ?


Mon tambour est une multitude de choses. Il a vu le jour en tant qu'extension de moi. Vous savez dans l'idée de mettre à l'extérieur quelque chose de soi pour pouvoir le voir, le toucher, le reconnaître et prendre conscience de sa réalité. En ce sens, mon tambour est mon compagnon, il m'a enseigné que j'étais seule dans le « ensemble ». Toujours accompagnée et pourtant toujours et de plus en plus seule... n'est-ce pas la voie du « un »... difficile concept. Il est ma part intuitive, celle qui sait sans savoir, ma part instinctive qui porte la capacité à survivre. Il a été la révélation de l'équilibre originel du masculin et du féminin dans ma structure profonde, il est aussi la preuve de l'équité qui se crée dans l'alliance des deux dans mes stratégies. Mon tambour est une grille de lecture franche et directe de ce que je porte, il est cette part qui ne me ment pas et me met face à mes divers mécanismes. Il est aussi un outil magique pour explorer et voyager en moi, en dehors de moi en induisant les états modifiés de conscience. Je pourrais certainement écrire encore quelques lignes mais à cet instant, plus rien ne se présente à moi.


Seule Ensemble

Mon tambour m'a surtout enseigné que je n'ai pas besoin de lui, il m'a enseigné l'humilité en me montrant qu'il n'avait pas besoin que je lui attribue tout mon pouvoir. Il m'a transmis qu'il n'avait pas besoin de tout ça, comme la nature... il est tout simplement. Et je sais que je n'ai pas besoin de lui non plus, parfois j'ai envie de vivre des choses avec lui et parfois pas... Ce que je sais c'est que toutes ces parts je les porte... je suis tout simplement.


Mon tambour & Moi ou mon tambour est Moi...

Je me suis enseignée à travers lui que je suis l'outil parfait pour moi-même et j'aime à chanter, danser, vibrer avec lui... avec moi.

Mon tambour s'est mis au service de cet enseignement de moi à moi, il m'a amenée à prendre conscience que je m'aimais, me faisais confiance, osais.



Une femme, cheveux longs est heureuse de jouer de son tambour.
Retraite Mon Tambour & Moi, crédit Or-photographie


Il y a eu la peinture, il y a le tambour...

Il y a toujours la peinture, il y a toujours le tambour... normal, je suis toujours là.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page