top of page
Rechercher

Le sens de la vie


Architecture en spirale de couleur beige ocre clair. Le plus évasé vers celui qui regarde la photo var un trou plus rétréci en haut.


C'est une question récurrente que se pose un grand nombre de personnes. Moi-même dans le parcours qui a été le mien, je me suis demandé si la vie n'était pas une trame pré-programmée, du sur mesure pour chaque individu. Je voulais savoir et comprendre par qui, pourquoi, dans quel but etc...


Enfant, j'ai été éduquée selon les principes de la religion catholique. J'ai donc longtemps cru que ma vie était toute tracée, organisée et créée par Dieu. Et que le but de mon existence était de devenir « parfaite » pour accéder à cette vie tellement meilleure et même idéale d'après la mort. J'ai donc marché ce chemin, celui de la peur de ne pas être à la hauteur et d'être punie. J'ai aussi, de ce fait entretenu avec la mort un rapport bien particulier.


Quel sens a ma vie ?

Mon expérience m'a menée à prendre conscience que la vie EST... elle se crée au gré de mes choix, mes décisions. C'est souvent difficile d'entendre que nous sommes responsables. Et je comprends qu'à l'époque, j'ai fait le choix d'être « un des pions» du plus grand que moi. Ma confiance, mon éducation découlant d'expériences éprouvantes pour mes lignées ne pouvaient m'ouvrir la perspective d'autres voies.


Et j'ai cheminé, j'ai traversé des zones de croyances diverses, des zones de désert tellement enseignantes, j'ai marché aussi et encore auprès de personnes dont les croyances ne sont pas les miennes et il me semble toujours de m'enrichir en restant ouverte à tout ce qui m'entoure et aux réalités de chacun.


Aujourd'hui, la vie EST... je SUIS. Je suis la vie et je suis également la vie... Je souris en écrivant cette phrase. Chacun de mes pas éclaire ce chemin que je suis et que je suis. Et je souris à nouveau. Chacun de mes pas est initié par un choix dans le cadre du bien le plus précieux : mon libre-arbitre gouverné par ma conscience humaine. Je suis un maillon de cette chaîne de vie, une particule de ce monde.



Coucher de soleil dans une forêt, un large chemin serpente entre les arbres immenses


Dans cette optique, j'ai compris que « demain, c'est aujourd'hui ». En effet, quand demain existera, il sera aujourd'hui. Et ce que je suis, fais, décide créent déjà demain dans cet aujourd'hui. Indissociables.


Donner du sens à ce que je vis

De là où je suis aujourd'hui, je pose que la Vie n'a pas de sens, pas de sens prédéfini. En revanche, je donne du sens à ma vie.

Je partirais d'un exemple de mon histoire actuelle. Mon père est décédé à 74 ans en ce début d'année. Dans le processus de Vie, sa mort est une étape de sa vie. Par le lien qui nous unit, elle est aussi une étape de ma vie. Sa mort à proprement parlée n'a pas de sens, elle est l'ultime événement de sa vie dans le monde visible. Je peux néanmoins en trouver ou en donner à tout ce qui me touche aussi bien dans mes fonctionnements que mes émotions.


Donner du sens, chemin de résilience ?


Je vois dans le fait de donner du sens à ma vie un contrôle doux et rassurant. Les expériences se présentent, se succèdent et le sens que je donne aux événements vécus permet de vivre cet enchaînement le plus sereinement possible et de ne plus le subir. C'est vrai, si nous sommes en mesure de réinvestir ce qui ressort de cette expérimentation et de sa compréhension. Je consens que cela peut être déstabilisant de prendre conscience qu'on est maître à bord, seul maître à bord, ça peut même faire peur.

Néanmoins ce contrôle fédère l'activation de notre capacité à surmonter les chocs traumatiques. N'est-ce pas ce qui nous amène à être résilient ? Nous prenons acte de l'événement traumatique, nous l'interprétons pour le comprendre et nous prenons de la distance avec le malheur et la douleur occasionnés... nous avançons avec une nouvelle compréhension de nos fonctionnements, notre carte intérieure s'enrichit de nouvelles données dont nous pouvons nous servir immédiatement.

On retrouve cela dans le processus de deuil. Pour rendre acceptable l'inacceptable, nous allons impulser une intensification du sens donné aux choses. Et ainsi, nous allons poser que la mort de telle personne est là pour une raison bien précise, nous faire « travailler », nous amener à telle autre chose... c'est louable ! Cependant, le sens est donné par ce que nous sommes prêts à faire de cet événement... et par la transformation que nous sommes à même d'engager.


Il y a une notion qui s'invite dans ce schéma là de vie. Elle n'est pas forcément facile d'ailleurs à intégrer. C'est la notion du « UN », si simple et si complexe à la fois. Oui, nous sommes « seul maître à bord » à faire des choix plus ou moins conscients. Mais l'interconnexion du lien de vie fait que nous sommes tous « seul maître à bord » d'un même bateau. J'imagine vos sourcils se froncer, cela reste peut-être incompréhensible pour vous, voire incohérent. Peu importe, si vous avez choisi de donner du sens à votre vie, elle vous amènera à faire cette expérience et vous lui donnerez du sens... votre propre sens.

En tout cas, cette interconnexion nous demande d'être attentifs à l'autre et à ce que nos choix de vie impliquent dans la sienne.


Fond noir, ondulation de lignes de points bleu ciel


L'autre jour, je pensais à l'anniversaire de ma sœur et je me disais que c'était une date importante à célébrer pour elle. Puis, j'ai pris conscience que pour moi aussi, que pour chaque membre de la famille, ça l'était mais pas que... tous les gens qui ont fait partie de sa vie de près ou de loin. La naissance d'un être vivant impacte tout le système du vivant. C'est tellement touchant et émouvant, je trouve !


Cela parle aussi de cette interconnexion... là où chaque décision, chaque action influent sa propre vie et celle des autres. Attention aux hyper responsables ! J'ai bien dit « influent » et non pas « contrôlent ».


« Tout est juste » !

Personnellement, je trouve que cette phrase peut être porteuse d'une grande injustice. Pourquoi ? Parce qu'elle se décline dans l'échelle de temps. Personnellement, je ne peux poser cette affirmation qu'à distance de ce qui s'est vécu, après lui avoir donné du sens et surtout après avoir expérimenté et validé un changement de perception et une nouvelle mise en action. Je vous assure que cela se matérialise dans un certain temps et même un temps certain. Alors non, au moment où je vis les choses, elles ne sont pas « justes » et qu'en je pense à elles dans cet espace temps où je les ai vécues, elles ne sont toujours pas justes d'ailleurs. Par contre, ici et maintenant, et parce que j'en ai fait quelques choses de « bon » pour moi, je vais pouvoir dire que c'est juste mais ce qui est juste c'est ce que je vis à partir de ça, c'est ce que j'en ai fait. Ce qui est juste relève de la sublimation -dans le sens, de transposer dans une réalisation qui me convient-.


A mon sens, le « tout est juste » est utilisé dans le but -inconscient souvent- de rester « victime » de la fatalité d'une vie programmée et soumis à « plus grand » que soi. Il amène à se déresponsabiliser de ce qui nous arrive et nous prive d'aller chercher les ressources qui sont les nôtres pour se vivre « création/créateur ».


Créatrice de ma vie

A l'heure où certaines discussions sont axées sur les dangers et les bienfaits de l'Intelligence Artificielle, j'aimerais vous faire part du fait que je me retrouve dans son fonctionnement en tant qu'Intelligence Humaine. Je pars ici une nouvelle fois de ma perception des choses découlant de mes diverses expériences et de mes croyances.

Je me sens comme un ordinateur connecté à un méga disque dur externe mais ne faisant qu'un avec moi car le câble reste branché en permanence. L'échange de données permet de mettre à jour certains programmes, voire d'en créer de nouveaux.

Chacun de mes choix, chacune de mes compréhensions et prises de conscience vient nourrir la banque de données et ce qui est formidable c'est que chacun de vos choix, chacune de vos compréhensions et prises de conscience fait de même. Quelle richesse !!!

Tout cela se fait sans prise de tête, sans volonté particulière... juste d'être dans le flux.




Sphères dorées interconnectées, au premier plan des sphères  grosses, et nettes en arrière plan des sphères de plus en plus petites et floues


Et si je ne donne pas de sens à ma vie ?

J'en ai déjà parlé dans plusieurs articles de blog, je reste persuadée que « donner du sens à sa vie » est un choix d'expérience tout simplement. Je ne pense pas que ce soit le signe d'un « bon » choix ou encore d'une évolution quelconque. Chacun son chemin d'expérimentation ! Et d'abord qu'est-ce même que « donner du sens à sa vie » : la décortiquer ? l'analyser à outrance ? la comprendre ? la contrôler ? co-créer ?...


Je vois autour de moi des personnes formidables qui me semblait-il à une époque, ne fonctionnaient pas du tout comme moi. Elles, elles vivaient, faisaient des choix, prenaient des directions, se souciaient des autres.... et finalement, est-ce que vraiment nous fonctionnons différemment ? Une belle réflexion, non ?! Car dans ce schéma de vie que j'ai choisi : je vis, je fais des choix, je prends des directions et je me soucie des autres...


Pour moi, et je n'en suis même pas sûre car je ne suis pas à leur place, la différence pourrait se poser dans la conscience que l'on a des choses car chacun aborde sa vie dans sa propre connaissance des choses justement. Et ma connaissance est peut-être en effet différente mais pas supérieure ou meilleure. Ensemble... le respect de la voie !




Des femmes forment un cercle, les pieds nus sur le sol recouvert d'herbe. Elles se tiennent par des rubans de couleurs différentes, jaune, bleu, rouge, violet... En fond un tipi et des arbres immenses d'un vert profond.


Cet article témoigne de l'évidence de ma vie... à cet instant ! Ma liberté... et pour revenir sur la connaissance à partir de laquelle nous abordons notre chemin de vie, je conçois que tout ce qui me sécurise et que je vous partage ici puisse être tout ce qui vous effraie et vous amène à percevoir les choses autrement.

A chacun de se sentir vivant dans les croyances qui sont les siennes et posent le cadre parfait pour s'épanouir et se réaliser.


Bonne route à chacun !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page