top of page
Rechercher

Les créations de tambour chamanique individuelles



Dans un bac bleu azur en plastique, style piscine une peau de chèvre blanche percée flotte dans de l'eau transparente. Sur elle viennent des boutons de fleurs fushias et vertes ainsi que des résidus de pin, ocres. Cette photo est un zoom sur une partie de la peau, le côté gauche.


J'ai longtemps accompagné à créer son tambour au sein du collectif. Il faut dire que je n'avais pas pensé que cela pouvait se vivre autrement. Et surtout, j'ai toujours été fan de la dynamique de groupe. Pourquoi ? Parce que le groupe offre une multitude de miroirs, de liens à explorer et il amène à une certaine forme d'intensité dans ce qui se passe.

Puis le Covid est passé par là, il a fait bouger certaines lignes et la demande s'est faite pour des créations individuelles de tambour chamanique. J'ai accueilli cette proposition qui est devenue petit à petit une offre officielle dans mon panel d'accompagnement.

Accepter la création de tambour dans ce cadre a été initiatique pour moi. Elle a permis la modification de certaines de mes croyances qui étaient déjà ébranlées. En effet, cela a notamment fini de poser le fait que l'extraordinaire se trouve bien dans l'ordinaire et que l'intensité des choses se trouve dans la profondeur et non pas dans la forme excessive de l'expression de ce qui se vit.


Pourquoi créer son tambour chamanique en solo ?


La naissance de son tambour est intime. C'est un vrai moment que vous vous offrez et qui très souvent bouleverse la vie. Et aujourd'hui je comprends pourquoi une partie des personnes qui me contactent demande à ce que ce rendez-vous se fasse dans ce cadre intimiste.


Cette création vous informe sur vous-même, parfois elle vous révèle à vous-même. Chaque étape du processus vous parle de vous. Chaque geste vous invite à mettre en forme, dans la matière ces petits riens qui changent tout. Alors oui, être seul peut permettre de ne pas s'éparpiller, se perdre dans le miroir qu'est l'autre et dont on peut se servir, inconsciemment, comme porte de sortie pour se fuir.

En solo, c'est vous qui êtes maître du temps. C'est vous qui pouvez être maître du lieu. C'est vraiment une création de tambour personnalisée. Ce sont vos envies, vos croyances qui parent de vos couleurs cet espace dédié à une rencontre, celle de vous à vous.



Une femme de dos, pull blanc et pantalon noir, une barrette tient ses cheveux bruns foncés est assise sur un rocher, les jambes dans l'eau. Le pantalon aux genoux, l'eau monte au-dessus du mi-mollet. Elle est penchée la tête regardant vers l'eau. Derrière elle, l'eau est calme laissant apparaître son reflet. Face à elle, le courant dessine des remous nombreux. Plus loin encore face à elle, la berge de galets blancs accueille un arbuste vert.


Créer son tambour chamanique, comment ça se passe ?

Le processus n'est pas différent du processus de la création de tambour en groupe.

Dans un premier temps, vous choisissez la nature des éléments qui vont composer votre tambour : peau, essence de bois pour le cadre et le diamètre. Ces choix se font en amont, cela me permet de préparer la peau et surtout cela lance le processus avant même le rendez-vous défini ensemble. Généralement, les personnes sentent quand le travail s'engage.


Vous me donnez votre préférence sur la formule, c'est-à-dire que vous pouvez décider de créer votre tambour sur 2 ou 3 jours. Le troisième jour offre un espace détendu pour visiter et expérimenter le lien créé avec votre tambour. C'est aussi un espace où je vous accompagne dans la découverte et l'exploration de toutes les facettes de votre tambour.

Nous déterminons ensemble la date du rendez-vous, généralement en semaine pour les créations individuelles.

Enfin lors de la création, chaque journée débute par un moment d'échanges, pour continuer avec un voyage au son du tambour. Le premier jour est dédié à la création en elle-même : cérémonie de l'eau, cadre, mailloche et création du lien. Vous repartez le soir avec votre tambour, c'est la nuit passée à vos côtés qui symbolisera le passage et sa naissance. Le deuxième jour ouvre l'espace à la décoration si envie et surtout à la sacralisation, c'est-à-dire la rencontre vibratoire et sonore avec votre tambour. L'espace laisse la place à l'exploration de votre tambour. Le troisième jour, s'il y a, permet d'approfondir cette exploration et du soin.


Sur un sol marron recouvert de feuilles de chênes sont posés à gauche un cadre de bois clair, un cadre de forme circulaire, cadre de tambour chamanique. A droite une peau de cerf, ocre doré, également ronde, et percée sur tout son contour

Il m'est arrivé quelques fois de me déplacer et d'accompagner la ou les personnes à créer leur(s) tambour(s) dans leur lieu de vie. Parfois même cette création alors envisagée comme individuelle ou en duo a pu se transformer en création collective.


En ce qui concerne les modalités de réservation et des choix, vous les retrouver ici l'art de la Chamanka, Création de tambours.

Vous pouvez aussi me contacter pour plus de détails ou des questions précises en cliquant ici.


A quoi sert un tambour chamanique ?


Ici je poserais ma vision des choses, je ne peux parler que de ce que j'ai vécu ou ce que je vis encore. Ma vision de la venue du tambour chamanique dans ma vie part de mon incarnation, ici et maintenant dans cet espace temps et ce pays. Certains ont vu en moi une Chamane, pourquoi pas. La seule certitude que j'ai c'est que je suis Sylvie, une expérimentatrice de vie.


Je vois dans la création du tambour chamanique tellement de choses mais elles sont personnelles et peuvent donc différer d'une personne à l'autre. J'en partage quelques unes ici.

  • Créer un tambour c'est créer le monde, créer son monde

  • Créer un tambour c'est donner naissance à un compagnon de vie et ne plus jamais se sentir seul

  • Créer un tambour c'est donner naissance à une part de soi, cette part intuitive et autonome

  • Créer un tambour c'est s'offrir le miroir parfait, ce miroir qui ne ment pas

  • Créer un tambour c'est donner naissance à sa complétude, dans ce lien que nous créons, ce lien unissant la peau et le cadre, nous unissons intuition et mental, visible et invisible, intérieur et extérieur...

  • Créer un tambour c'est se révéler son propre équilibre intérieur

  • Créer un tambour c'est se reconnaître création et créateur

  • Créer un tambour c'est s'ouvrir à la connaissance de soi en s'autorisant à exprimer ce qui est, en s'apportant ce dont nous avons besoin

  • Créer un tambour c'est s'initier à cette étape de vie qu'est la mort

  • Créer un tambour c'est se mettre face et comprendre la puissance de la vibration et du son

  • Créer un tambour c'est s'ouvrir le champ des états modifiés de conscience


Cette liste est un petit bout de mon expérience avec mon tambour. Je n'en dirais pas plus car créer son tambour c'est aussi s'inviter à l'aventure et à la découverte...


Gros plan sur le tissage en cours d'un tambour chamanique. Le cordage de base est vert kaki, c'est également la couleur du coeur du tambour, un coeur large et ovale. Les branches restent dans des teintes chaudes et terre : une blanche, une jaune orangé, une marron terre de sienne avec des perles blanches et noires et une en cours , tressée par des mains de femme.


Le tambour chamanique, objet sacré ?

Oui, le tambour chamanique est un objet sacré. La notion de sacré est également propre à chacun et souvent j'entends des personnes me dirent qu'elles n'osent pas toucher un tambour car c'est sacré. Là encore, je partirais de ma propre perception. Pour moi, le sacré se trouve dans la beauté de la simplicité. Tout ce sur quoi nous posons un regard de contemplation et d'émerveillement est sacré. Tout ce que nous utilisons et qui permet est sacré. Le sacré invite à la prière et la prière s'invite dans un regard, un sourire, un geste, un silence, un mot...

Si vous posez le sacré dans l'interdit menant au respect absolu alors vénérez ce que vous pouvez ni voir ni toucher. Ecoutez le son du tambour de l'élu, du maître...



Et si vous sentez l'appel, cet appel profond, parfois viscéral à créer votre tambour, n'hésitez pas, c'est qu'il est déjà là et que son battement résonne avec le battement de votre cœur.

En groupe, en duo, en solo... c'est sa naissance, c'est votre naissance... c'est votre choix.



Finalisation du tissage d'un tambour chamanique. Le tambour est sur la tranche, de profil. On voit les oeillets (perçages) permettant le passage du fil et le maintien de la peau sur le cadre. une main tient le tambour par ses branches, l'autre tient un briquet allumé permettant de brûler les fils à finaliser.


Lentement mais sûrement les tambours qui jouent dans ton âme vont faire trembler et tomber tout ce qui n'honore plus ta vérité la plus élevée
0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page