top of page
Rechercher

La co-création

L'art de la Chamanka




Forme d'un cerf fait à la découpe laser sur du médium. Le dessin est en cours. Des petites pièces de puzzle ont été dessinées et sont en cours de remplissage. Des zones monochromes dans des tons de marron et blancs des zones multicolores. A l'intérieur des pièces de puzzle d'autres formes sont dessinées tantôt animales, tantôt végétales ou abstraites


Ma vie est création. Je peins, je dessine, je confectionne des tambours chamaniques. Je crée aussi des espaces de rencontre de soi à soi, des ateliers etc...

Je crée ma vie en ayant pleinement conscience que chacune de mes décisions, chacune de mes rencontres, chacun de mes actes façonnent cette dernière.


Au fil du temps et des expériences, j'ai intégré que j'étais Création et Créatrice. C'est en créant le processus de l'atelier de peinture intuitive que j'en ai pris conscience.

Et c'est lors du premier confinement, en étant totalement présente à moi-même que j'ai senti cette énergie circuler en moi comme le sang coule dans mes veines : je me suis mise au piano, créer des mélodies et même une chanson... je me laissais porter par le flux de cette énergie délicieuse et si familière.



Cet espace se pose comme un processus accéléré de réalisation et de compréhension à qui souhaite observer et vivre l'expérience.



Peinture sur une grande feuille canson format marine, fine et longue, peinture à quatre mains, création collective bicolore, jaune et noir

  • Partir d'une toile vierge, oser poser la première couleur, une première tache, forme et se lancer

  • Oser explorer les différents outils mis à disposition et se laisser surprendre

  • Sentir l'investissement de tout son être

  • Expérimenter l'abandon de soi pour laisser la place à la richesse de l'autre

  • Partager l'espace défini pour entrer pleinement dans la co-création

  • Poser un regard objectif sur sa propre création

  • Accepter l'aboutissement de la démarche engagée avec soi


Oser... ce n'est pas une mince affaire !

La peur s'immisce plus ou moins subtilement dans le processus et souffle sur nos blessures. L'accompagner est primordial car elle nous offre de regarder comment le système s'est mis en place et quels en sont les éléments. En pensant à elle, j'ai l'image suivante : la peur est un sac à dos, lorsqu'elle est là c'est comme si le sac s'ouvrait et nous proposait d'aller fouiller dans tout ce qui l'alimente.


Les ateliers en duo


La co-création est une évidence pour moi, elle entraîne chacune de mes cellules dans une immense joie. Je suis née dans une grande famille, j'ai toujours fait du sport d'équipe. La vie m'a toujours permis d'être la solitaire ayant sa place dans le groupe, je le comprends aujourd'hui et je l'apprécie pleinement.

Alors travailler en duo voire à plus, c'est une expérience que j'affectionne tout autant que de bosser en solo. C'est un doux équilibre pour moi entre ces deux façons de me vivre.




La co-création permet de mettre en commun des valeurs, des principes et aussi des envies. Elle peut aussi annihiler des craintes. La co-création collabore au développement d'une initiative par un enrichissement lié à la diversité de chaque individu. Je vis ces rencontres comme une ouverture d'esprit où la curiosité prend place. J'aime l'imprévu, l'effet de surprise, je vis déjà cela de moi à moi dans cet espace créatif alors à deux, le suspens est plus grand, l'exploration peut-être plus inattendue.

  • Déposer ses idées, ses envies

  • Ecouter les idées, accueillir les envies de l'autre

  • Echanger sans jugement, être dans la discussion

  • Sentir ce qui compte et ce qui a réellement sa place dans la trame de ce qu'on crée

  • Comprendre ce qui l'est aussi pour l'autre


Ainsi on découvre que la co-création met en lumière le savoir-être, elle vient nous parler de respect, d'écoute, de renoncement, de richesse, de tolérance aussi.


J'ai vécu cet espace de partage plusieurs fois dans mon parcours professionnel. Cela a été un chemin initiatique qui m'a amenée à observer avec honnêteté les enjeux aussi qui pouvaient se cacher derrière l'envie et l'élan. Tout peut nous enseigner si nous le décidons.


Pour moi, la co-création est guérison.

Que ce soit dans mes séances individuelles, mes ateliers ou mes week-ends l'art de la Chamanka, c'est toujours la co-création qui anime le champ de rencontre, qu'il soit de soi à soi ou de soi à l'autre.

Ce champ s'ouvre pour aller pas à pas vers son autonomie et se vivre au cœur de sa réalisation.


Parfois il m'a fallu pousser les oisillons du nid pour qu'ils se rendent compte qu'ils pouvaient voler. En effet, je reste très attentive à ce que nourrit l'inter relation telle qu'elle se vit. Pourquoi ? L'intention est posée, il faut rester vigilant sur le fait que les enjeux de la relation peuvent entraîner une alimentation inversée, c'est-à-dire qu'à un moment au lieu de nourrir l'autonomie, c'est la dépendance qui est rassasiée.

Les oisillons n'ont pas forcément compris ma démarche, ils se sont sentis rejetés pour la plupart. La distance est posée et imposée, elle est restée. Personnellement, je les vois voler. Mon coeur est heureux de cela. Néanmoins, je me suis questionnée et j'ai compris à quel point le cadre est primordial. Depuis quelques années maintenant, je sens que le cloisonnement s'est fait. Soit j'accompagne dans le cadre professionnel à se réaliser personnellement et/ou professionnellement, soit je suis en relation avec une personne que j'apprécie et avec qui j'ai envie de travailler. La co-création nous nourrit, nous guérit mais le deal est clairement posé.


Chacun vient dans ce qu'il est et ce qu'il porte pour créer un espace novateur et riche de nous, et tout autant de nos ressemblances que de nos différences.

Actuellement, je le vis dans la paix et la joie avec Emmanuelle Guiard-Paulos aussi bien dans les retraites qu'elle organise où nous sommes plusieurs intervenantes que dans les retraites des Louves que nous créons et animons ensemble. Je le vis également avec Alexandra Robin, Com'unique animale lors des Créations de tambours Cheval Allié et dans la mise en place d'un nouveau week-end, Tambours & Animaux : Franchir le miroir et se révéler.


Etre participant aux ateliers ou stages






Participer aux événements proposés c'est accepter d'entrer dans le domaine magique de la co-création justement. En quête dans votre développement personnel, dans votre réalisation professionnelle, ces rendez-vous vous permettent de comprendre le fonctionnement de la vie, d'expérimenter les enjeux dans lesquels vous êtes enfermés.

La richesse de ces champs de rencontre... est la diversité des personnes présentes. Vous venez mettre en exergue votre savoir-être. Vous boostez votre ouverture d'esprit en prenant votre place dans la tolérance, le non-jugement. Vous prenez pleinement conscience que tout nourrit l'expérience commune. Vous êtes votre propre richesse mais vous êtes aussi un enrichissement pour l'expérience de l'autre dans ce que vous partagez, vous vous autorisez.


Etre est une seule contribution au monde.
Vivre est notre seule mission.


Prenez conscience que la création ouvre le champ de la transformation et que tout est création : un sourire, un échange de regard, préparer un repas, discuter, peindre.... La transformation est donc bel et bien en toute chose si nous acceptons de voir que notre expérience extraordinaire se déroule dans la beauté de l'ordinaire.

C'est ce que j'invite à découvrir et vivre sur le groupe Facebook A ma Rencontre...


La co-création existe au-delà de notre volonté, juste la vivre en conscience et comprendre dans quel monde nous vivons.




Logo Tatouage noir et blanc. Une spirale, en bas coupée par un trait d'un centimètre, vertical, lui-même coupé horizontalement par un trait oblique suivant la courbe de la spirale. Au bout de ce trait vertical, séparé un point. Au bout de la spirale un point plus gros suivi mais séparé par un point plus petit et d'une larme. En dessous du logo est noté le nom du site l'art de la Chamanka

2 commentaires

Posts récents

Voir tout

2 Comments


💞 Beauté du Cœur dans ces mots... 💞

Like
Sylvie Di Scala
Sylvie Di Scala
Sep 07, 2023
Replying to

Merci Amandine, tes commentaires me touchent, tu le sais. Merci de laisser tes mots sur mes mots...

Like
bottom of page